This content is also available in: en

Le projet Sci-GaIA est composé d’une équipe très expérimentée de partenaires qui ont déjà largement participé dans de nombreux projets visant à promouvoir le développement et l’utilisation des infrastructures et de leurs services en Afrique. 

Brunel University Londres (UK) – Coordinateur du projet

Le Département Informatique fait partie de Brunel University, établissement supérieur d’enseignement et de recherche, doté de larges ressources intellectuelles, financières et sociales. Elle apporte une contribution majeure à l’économie et à la communauté Ouest de Londres ; elle joue également un rôle important dans l’enseignement supérieur à l’échelon national, et a de nombreux liens et partenariats nationaux et internationaux, à la fois avec le milieu universitaire et industriel

Sigma Orionis (France) – until the 28th of April 2016

Sigma Orionis, founded in 1984 and established in the Sophia Antipolis science park in France, specializes in services supporting collaborative research and global innovation in ICT. The company benefits from a 15-year experience of participation in EU-funded projects, and has been or still is a coordinator or partner of over 40 projects (IPs, STREPs, NoEs, CSAs) launched in the ICT theme of the European 7th Framework Programme for Research and Technological Development and of the Horizon 2020 Programme.

UbuntuNet Alliance pour le Réseau de l’Enseignement et la Recherche

(Le Réseau Régional de la recherche et de l’Education pour l’Afrique de l’Est et du Sud) (Malawi)

UbuntuNet Alliance a été fondée en 2005 par les NRENs déjà établis et par ceux émergents au Kenya, Malawi, Mozambique, Rwanda et en Afrique du Sud. UbuntuNet relie les NREN africains les uns aux autres, à d’autres RENs régionaux dans le monde entier, et à l’Internet en général. UbuntuNet travaille actuellement à mettre en œuvre AfricaConnect, qui sortir le réseau académique régional reliant les réseaux des NREN membres. L’Alliance travaille également en étroite collaboration avec l’Unité des REN de l’Association des universités africaines (AUA) et a des contacts au sein de la communauté de l’enseignement supérieur et de la recherche au sein de l’Afrique subsaharienne

Dar es Salaam Institute of Science and Technology (DIT) (Tanzania)

Le DIT a été créé en 1997 et il offre une large gamme de cours et de diplômes d’ingénieurs, à temps plein et à temps partiel. Grâce à un Centre national d’excellence en TIC (CeoICT), le DIT accueille des installations nationales en télémédecine, e-learning et calcul scientifique pour le pays. Le DIT fait partie du consortium qui a mis en oeuvre un TIC pour le développement rural, un centre de soutien pour des lycées, un centre de formation pour les enseignants d’université, des centres de soins et des hôpitaux.

Karolinska Institutet (Sweden)

L’institut Karolinska, fondé en 1810, est la seule université de la Suède orientée sur les sciences biomédicales. KI se classe comme l’une des universités de médecine de premier plan du monde, grâce en partie à la qualité de ses activités de recherche, qui représentent aujourd’hui 40% de toute la recherche médicale en Suède. La recherche à KI a une forte dimension européenne, KI étant un acteur majeur dans le FP7 et les programmes H2020.

L’Université de Catania (Italie)

L’Université de Catania, fondée en 1434, est l’université principale de Sicile, la plus ancienne, mais aussi l’une des plus grandes du sud de l’Italie. L’UNICT est impliquée dans le projet Sci-GAIA à travers le Département de physique et d’astronomie (DPA). Les principaux domaines de recherche menés au DPA sont : le nucléaire et la physique des particules, la physique du solide, la physique théorique, la physique des Astro-particules, l’astrophysique, la physique appliquée et l’Informatique Distribuée.

Royal Institute of Technology (Kungliga Tekniska Högskolan) (Suède)

KTH prend en charge un tiers des études d’ingénierie et de recherche technique au niveau post-secondaire, en Suède. Fondée en 1827, elle est la plus grande des universités technologiques de Suède. KTH est une institution internationale ayant des échanges sur le plan de l’éducation et de la recherche partout dans le monde. Elle s’est impliquée très tôt dans la coopération internationale, et suit aujourd’hui l’exécution d’un nombre important de projets internationaux, de concert avec plusieurs universités à travers le monde

Council for Scientific and Industrial Research (CSIR) (Afrique du Sud)

Le CSIR est l’un des principaux organismes de recherche scientifique, technologique, de développement et de mise en œuvre en Afrique, engagé à soutenir l’innovation en Afrique du Sud afin d’améliorer la compétitivité nationale dans l’économie mondiale. L’Institut Meraka est une unité d’exploitation du CSIR axée sur les TIC, la recherche, l’innovation et le développement avancé du capital humain. Avec un effectif de 200 personnes (membres du personnel et étudiants), Meraka est le plus grand groupe dédié à la recherche sur les TIC en Afrique du Sud., avec des réseaux nationaux et internationaux étendus.

Le réseau d’éducation et de recherche en Afrique de l’Ouest et Centrale (WACREN) (Ghana)

WACREN a été fondée en 2010 et est composé des NREN en Côte d’Ivoire, au Ghana, Gabon, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Togo et le Bénin. Les objectifs de WACREN sont la promotion et la mise en place d’interconnexions entre les réseaux nationaux de recherche et d’éducation en Afrique occidentale et centrale pour constituer un réseau de recherche et de d’éducation régional, interconnecter ce réseau avec d’autres réseaux régionaux et continentaux, et fournir des services visant à favoriser la collaboration entre les institutions de recherche et d’éducation dans la région, aussi bien entre eux et leurs pairs au niveau continental et international.